SMARTANGELS : la plateforme de Crowdfunding lève 1 M€ !

Les dieux de l’Olympe et quelques bonnes fées de l’entrepreneuriat se sont réunis pour financer largement SMARTANGELS en le dotant de 1 million d’euros en capital.

SmartAngels : Benoît-BazzochiUn casting prestigieux en forme de reconnaissance…

La liste des investisseurs et le montant de la levée parlent d’eux-mêmes : Au-delà de la reconnaissance évidente de  SmartAngels en tant qu’acteur important, c’est l’entrée par la grande porte et l’adoubement du financement participatif qui vient de ce produire, avant même les décrets d’application des récentes mesures annoncées par le gouvernement.

L’amorçage ne peut que s’en féliciter, même si on sait bien que cet « exercice à haut risque » va nécessiter beaucoup de rigueur de la part de ces nouveaux acteurs que sont les plateforme de financement participatif.

Mais les dieux et les bonnes fées, acteurs responsables et impliqués dans l’écosystème de l’entrepreneuriat seront, à n ‘en pas douter, des garde-fous efficaces de SmartAngels, entre autres.

…Vers une évolution de l’amorçage ?

Quand on lit quelques un des témoignages de ces dieux et fées, leur point de vue est parfaitement clair : Le financement participatif apparaît être la rupture d’usage essentielle et le point de départ d’une évolution majeure de l’écosystème du financement en amorçage.

Pierre Kosciusko-Morizet : « Le crowdfunding Equity est le financement des entreprises qui utilise enfin la puissance du web. Ça va permettre à certaines sociétés de se financer mieux et plus vite, et donc de se développer plus rapidement et de créer plus d’emplois. C’est un secteur qui va avoir un impact majeur sur l’économie, et pas seulement celle du web ! »

Denis Payre : « Ma décision d’investir dans le crowdfunding est liée au fait qu’il est indispensable d’encourager ce mode de financement de l’innovation et de l’entrepreneuriat en France où on voit un peu trop l’Etat et pas assez la société civile. C’est pour moi avant tout un investissement citoyen !

Benoist Grossmann, Idinvest : « Le crowdfunding représente une forme de financement d’avenir pour les entreprises et nous accueillons évidemment cette évolution avec enthousiasme. Nous partageons la vision de SmartAngels et avons souhaité accompagner l’équipe dans son développement et sa croissance européenne. »

Gageons que l’aspect participatif du crowdfunding va dépasser largement ces nouveaux entrants en contribuant à  conduire bientôt à des levées en co-investissement avec les réseaux de Business Angels (et pas seulement les dieux de cette levée) ainsi que les fées et autres fonds d’amorçage encore actifs.  Cela devrait, en particulier, permettre sur les dossiers dépassant les 300 K€, de combler « l’equity gap » auquel sont confronté les entrepreneurs.

Les dieux et les bonnes fées de smartangels

Les dieux:
Jean-David Blanc (Fondateur d’AlloCiné), Stéphane Distinguin (Fondateur de FaberNovel et Pdt de Cap Digital), Jacques-Antoine Granjon (Fondateur de Vente-Privée), Pierre Kosciusko-Morizet (Co-fondateur de PriceMinister), Pierre Krings (Co-fondateur de PriceMinister), Benjamin Patrice Magnard (Fondateur d’Alapage et de Educlever), Olivier Mathiot (Co-fondateur de PriceMinister et Pdt de France Digitale) Frédéric Montagnon (Fondateur d’E-buzzing), Xavier Niel (Fondateur de Free), Denis Payre (Fondateur de Business Objects et Kiala), Patrick Robin (Fondateur de 24h00-Boosket, Co-fondateur de Avolta partners et VP de France Digitale), Marc Simoncini (Fondateur de Meetic, Jaina, Sensee).

Les Fées, alias les derniers fonds d’amorçage français
Elaia Partners (Xavier Lazarus), Idinvest  (Benoist Grossmann) et XAnge (Rodolphe Menegaux)

A propos de SmartAngels.fr

Créée en 2012 par Benoît Bazzocchi, SmartAngels.fr est une plateforme de financement participatif dédiée à l’investissement en capital dans les startups et PME de croissance. SmartAngels intervient aujourd’hui, quel que soit le secteur des entreprises : numérique, food, mode, high-tech, etc.

La plateforme a notamment accompagné quelques unes des entreprises suivantes : Naïo Technologies, Gustave & Rosalie, TooFruit, Bleu comme Gris, Sejourning, QuinteSens, etc.

Benoît Bazzocchi est aujourd’hui président de l’AFIP (Association Française de l’Investissement Participatif), membre titulaire de la SFAF (Société Française des Analystes Financiers) et de l’ACIFTE (Association des Analystes Conseillers en Investissements Financiers).

Visite de la plateforme : SmartAngels.fr 

Mots clés :

Commenter