Choix du modèle économique, le ou lesquels retenir ?

Le modèle économique est le cœur de la start-up. Mal calibré et poussif, il mène l’entreprise au mieux à l’état végétatif et le plus souvent à l’échec. Au contraire, s’il est pertinent au regard du positionnement de la start-up, le modèle économique permet d’irriguer l’entreprise de résultat.

Modèle économique mon amour...

Modèle économique : le coeur !

 

Le modèle économique est le cœur de la start-up. Mal calibré et poussif, il mène l’entreprise au mieux à l’état végétatif et le plus souvent à l’échec. Au contraire, s’il est pertinent au regard du positionnement de la start-up, le modèle économique permet d’irriguer l’entreprise de résultat.

 

L’entrepreneur devant le choix du modèle économique

Très tôt dans la conduite de son projet, l’entrepreneur est confronté au choix du ou des modèles économiques à retenir pour développer son activité. En général, un seul modèle économique est retenu, du moins au début de la vie de la start-up, alors que plusieurs ont été envisagés à juste titre.

Le modèle économique constitue l’élément fondamental pour la construction de l’entreprise et structure son développement, parce qu’il en représente le socle.

Le choix du modèle économique initial, puis ses adaptations successives sont des éléments clés que l’entrepreneur doit vraiment mûrement réfléchir lors de la construction de son entreprise. Ils lui permettront de se sentir à l’aise lors de la formalisation du Business Plan. Si l’entreprise est amenée à modifier son modèle économique, son plan d’exécution (ou Business Plan) en sera fortement impacté.

Choisir son premier modèle économique

Le choix du premier modèle économique doit répondre à des critères de résilience afin que l’entreprise reste performante si d’autres modèles économiques sont conjointement mis en place (par exemple pour des segments spécifiques ou des produits dérivés) ou si les méthodes de vente, de délivrance du produit, évoluent sous la pression du marché.

Une start-up s’invente plusieurs fois au cours de sa vie, change de modèle lorsque le marché le requiert. Beaucoup d’exemples de start-ups, agiles par définition, ont dû leur salut grâce à des changements de modèle économique ou même d’orientation de leur business, au contraire de grands groupes qui ont été réticents à modifier leur stratégie et se sont trouvés pris au piège d’une mort lente, pourtant annoncée.

Cet avantage déterminant de la start-up n’est effectif que si le choix de modèle économique s’effectue en cohérence avec le marché et si l’entrepreneur accepte de passer à un nouveau modèle économique non encore décelable au début de l’aventure.

« Ma Start-up : du garage au succès ! » consacre un chapitre entier au modèle économique et au Business Plan en expliquant les liens qui les rendent cohérents. La recherche du modèle économique, pertinent et susceptible de durer, est indissociable de la mise en œuvre que détaille le business plan. Le chemin que prendra la start-up au cours de son développement sera en partie différent de ce que le business plan avait prévu, mais ce dernier constitue un cadre de référence.

La résilience et la coexistence possible de plusieurs modèles économiques, sont un point clé largement développées dans le livre, de même que l’approche pratique pour les découvrir. L’entrepreneur devra les tester et mesurer leur force dans la mise en œuvre concrète du plan de développement pour réussir.

D. Chambard  &  I. Sen

Mots clés :

Commenter