Delai de la levée de fonds en amorçage, une des clés de la réussite

Bien anticiper le déroulement et le délai de la levée de fonds constitue un impératif. Lorsque l’entrepreneur commence à se poser cette question, c’est qu’il a conscience de la nécessité de lever pour continuer l’aventure et qu’il veut réussir.

Delai de la Levée de fonds en amorçageBien anticiper le déroulement et le delai de la levée de fonds constitue un impératif. Lorsque l’entrepreneur commence à se poser cette question, c’est qu’il a conscience de la nécessité de lever pour continuer l’aventure et qu’il veut réussir celle-ci.

Delai de la levée de fonds en amorçage : Les étapes incontournables

Une levée de fonds se fait en quatre étapes obligatoires :

-        La préparation,

-        Le road show,

-        L’instruction et la signature d’une L.O.I. (Letter Of Intent),

-        La réalisation (Due diligences et Signing-Closing).

L’entrepreneur mènera une course de fond, qui va se révéler souvent plus longue et plus compliquée qu’il ne l’avait imaginée.

Lorsque l’on évalue le délai de la levée de fonds en amorçage, on suppose que tout ça se  passer normalement, c’est-à-dire :

-        La préparation de la documentation a été faite sérieusement et n’a pas conduit à différer pour partie le road show pour la modifier ou travailler sur des compléments en cours d’instruction,

-        L’organisation du road-show entre les différents investisseurs a été optimisée pour se dérouler en moins de 45 jours,

-        L’instruction s’est déroulé normalement, c’est à dire sans qu’il soit besoin de reprendre en profondeur une partie du travail de préparation,

-        Les due diligences sont satisfaisantes et la rédaction du pacte se fait sans problème particulier.

Dans ces conditions, les délais de financement seront classiques, et oscilleront entre 3 et 5 mois, exceptionnellement plus, à compter du début du road-show.

 

Le dérapage, une des principales causes d’échecs de la levée de fonds en amorçage

Pour éviter le dérapage, la préparation est essentielle pour tenir les délais : dans la plupart des cas, les dérapages sont la conséquence d’une préparation insuffisante :

-        Documentation mal préparée,

-        Mauvais ciblage des investisseurs contactés, trop ou trop peu d’investisseurs contactés,

-        Pitch peu convaincant du fait d’un entrainement au pitch insuffisant,

-        Proposition de valeur insuffisante dans le projet pour recueillir un accord d’investisseurs,

-        Etc…

La mauvaise anticipation du délai conjuguée à un épuisement trop rapide de la trésorerie constitue un cas malheureusement trop fréquent.

« Ma Start-up : du garage au succès !» consacre un chapitre entier à la question du moment opportun pour tenir un délai de la levée de fonds et en explique l’approche à partir d’exemples, précise le calendrier et les points clés de sa réussite.

D. Chambard et I. Sen

Autres articles en relation avec ce thèmes : 
Levée de fonds : décelez le moment opportun !      Décider et se préparer à une levée de fonds.
Mots clés :

Commenter