Faustine Gehin

Faustine débute sa carrière en tant qu’analyste financier en financement de projets chez BNP Paribas. En 2008, elle rejoint, en tant qu’ingénieure d’affaire, une entreprise de développement de projets industriels (cimenteries, usines de traitement de déchets, énergies renouvelables), dans laquelle elle assure le développement et le suivi d’exécution de projets d’envergure internationale. Forte de ses expériences qui l’ont conduite à analyser, développer et exécuter de grands projets industriels, sur les plans financier, technique et managérial, Faustine décide de créer Algorya en 2011. Algorya est une entreprise proposant des services de structuration et montage de projet, et d’appui à la levée de fonds, destinés à des projets entrepreneuriaux et / ou industriels en recherche de fonds pour assurer leur développement (plus d’informations sur www.algorya.com). Faustine détient un diplôme d’ingénieur généraliste de l’Ecole Centrale de Lyon et un Master of Science in Management d’EM Lyon Business School. Elle parle couramment français, anglais et espagnol.

Derniers Articles

Évaluation : quelle responsabilité de l’évaluateur ?

L’ « expert » évaluant une société intervient dans des situations où les enjeux sont important, et il apparaît souvent comme doté d’un grand pouvoir. Avant de confier le destin de votre transaction entre ses mains, il est nécessaire de comprendre quelle est l’étendue de sa responsabilité, et surtout de savoir à qui vous pouvez vous fier.

Mots clés :

Valorisation d’entreprise, la réalité de la pratique

Entrepreneurs ! Vous vous posez, êtes posé ou poserez, au moment d’envisager une cession, ou une entrée au capital de votre entreprise, la question suivante : combien vaut-elle ? Si de nombreux articles (dont ceux précédemment publiés sur AgoraEntreprise) exposent les différentes techniques de calcul de valorisation d’entreprise, nous avons tenu, dans cet opus, à donner la parole aux professionnels de la finance, qu’ils soient investisseurs (fonds, business angels) ou conseils (financier ou juridique).

Quelle place pour la confiance dans vos choix professionnels?

Choisir vos prestataires, c’est vous lancer dans une union – plus ou moins engageante, plus ou moins durable – avec un partenaire. Les anglophones ont d’ailleurs une expression bien explicite pour qualifier un mauvais choix en la matière : « to sleep with the wrong partner ».

Bien entendu, des critères objectifs entreront en ligne de compte, tels que l’expérience ou l’expertise de la société, sa surface financière, les témoignages de collaboration réussies que vous aurez pu rassembler… Mais à l’heure de prendre la décision finale, vous écouterez surtout votre instinct : pouvez-vous faire confiance à ce partenaire ?

La question majeure est donc de savoir juger a priori de la fiabilité d’une personne physique ou morale, quand elle naît en général des expériences que l’on partage avec elle.

Valorisation : un simple calcul suffit-il ?

Dans notre article précédent « Introduction aux techniques de valorisation », nous avons exposé les principes et méthodes élémentaires servant à la valorisation d’entreprise. La pratique est rarement aussi simple et mathématique. Non seulement la réalité d’une entreprise est qu’elle fait rarement figure de cas d’école, mais il ne faut pas oublier la finalité de la valorisation d’entreprise. Vendre ou acheter une entreprise, telle va être le cœur de la problématique, accompagnée de son acolyte : la négociation.

Mots clés :

Introduction aux techniques de valorisation

Dans des optiques de croissance et de développement, les dirigeants d’entreprises sont immanquablement confrontés un jour à la question de la valorisation d’entreprise : Combien vaut ce projet d’acquisition ? Est-il rentable d’investir par rapport à d’autres solutions existantes ou à développer ? On me propose d’entrer au capital de mon entreprise : la proposition de l’acquéreur est-elle raisonnable ?

Telles sont les questions qui surgissent dans l’esprit du dirigeant d’entreprise, et auxquelles cet article tente d’apporter des pistes de réflexion.

Mots clés :

Les enjeux d’un bon business plan

« Montrez-moi votre business plan ». Voilà comment commence l’entretien que vous a accordé le fond d’investissement que vous avez enfin réussi à rencontrer après de multiples tentatives.
Quel est donc cette patte blanche que l’on vous demande de montrer ? Pourquoi ne suffit-il pas de parler de votre projet avec le cœur ? Pourquoi doit-on s’encombrer d’un « business plan » pour décrocher un oui ?

Mots clés :